Pour l'éducation, la recherche et la paix au Liban

Presse Francophone

L’association Amel lauréate du prix de la paix au Liban

L’Orient le jour

À défaut du Nobel de la paix pour lequel elle avait postulé, l’association Amel a obtenu le prix annuel de la paix octroyé par la Fondation Ghazal pour l’enseignement et la recherche. Le trophée a été décerné au cours d’une cérémonie prestigieuse qui a réuni de nombreuses personnalités libanaises et diplomatiques concernées par le travail humanitaire et par le renforcement de la paix comme principal élément de la stabilité. C’est le président de la fondation Michel Ghazal qui a remis le prix au président fondateur de Amel, le Dr Kamel Mehanna, en guise d’hommage au travail accompli par l’association auprès des réfugiés syriens et des classes libanaises défavorisées. Le jury chargé de choisir le lauréat du prix était formé du Dr Georges Corm, Georges Ghanem, Pierre Issa et Angelina Abou Rjeili, avec la participation du président du Conseil d’État Chucri Sader, de la représentante du HCR Mireille Girard, de l’ancien ministre Bahige Tabbarah, ainsi que de Rabiha Eidy, Afif Ayoub, Hassan Berro et Marcel Laugel.

Le juge Chucri Sader a pris la parole pour rendre hommage à Amel et à son action auprès des défavorisés, qui s’est inscrite dans la durée et a été marquée par l’efficacité et l’humanité. Michel Ghazal a aussi pris la parole pour justifier le choix de la fondation qui a voulu, à travers Amel, délivrer un message d’espoir, d’ouverture et de solidarité à tous ceux qui se sentent exclus d’un système qui augmente les inégalités. Le Dr Mehanna s’est aussi exprimé pour expliquer que l’association qu’il a fondée a toujours privilégié l’homme, dans toute son action, pour d’abord miser sur le bon côté qui existe en chacun de nous et surtout pour rendre leur dignité à ceux qui l’ont perdue à travers les injustices et la violence. Selon lui, Amel veut défendre toutes les causes justes, sachant que la justice sociale est le ferment de la stabilité.

La fondation Ghazal décerne le Prix de la Paix au Liban 2015

Fondation de France

Le Prix de la paix au Liban de la fondation Ghazal a été attribué pour l’année 2015 à l’ONG Arcenciel par un jury composé de l’ancien ministre Bahige Tabara, du Père recteur Salim Daccache de MM. Joseph Maila et Melhem Khalaf, (lauréat 2014), et de Michel Ghazal, président et fondateur de la fondation Ghazal. Ce prix récompense une fois par an des actions concrètes ou une recherche en négociation et gestion de conflits contribuant à une meilleure coexistence entre les Libanais.

Le prix a été remis au directeur général d’Arcenciel, Robin Richa, par Michel Ghazal. La cérémonie a eu lieu sur le campus de l’Innovation et du Sport de l’Université Saint-Joseph dans l’Amphithéâtre François Bassil.

Arcenciel est une association libanaise à but non lucratif créée en 1985. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1995 par décret présidentiel Nº 7541. Depuis sa création elle agit avec et pour toutes les personnes en difficulté, pour le développement durable de la société. Son travail se construit autour de 8 programmes (mobilité, santé, social, emploi, environnement, agriculture, tourisme, jeunesse) et plusieurs centres répartis sur tout le territoire libanais.
« L’association, à travers ses programmes, ses diverses activités (…) a créé et continue de créer des lieux de rencontre et de rapprochements entre personnes de régions et d’horizons divers contribuant à faire tomber les barrières et les murs qui ont pris racine dans les a priori, les préjugés et la méconnaissance de l’autre et ainsi à promouvoir la culture de la paix », a exprimé M. Richa dans son discours.

De son côté, Michel Ghazal a souligné, parmi les motivations qui ont contribué au choix d’Arcenciel comme Lauréat pour 2015 que cette association « se montre exemplaire car elle pratique l’inclusion plutôt que l’exclusion, l’intégration plutôt que le rejet, l’acceptation des différences plutôt que l’intolérance. Elle est ainsi un agent du renforcement du lien social et de la cohésion qui demeurent comme les rares espoirs pour le Liban et contribue ainsi à développer une culture de la paix…. Il s’agit ici des valeurs que la Fondation Ghazal veut récompenser et promouvoir ».

La Fondation Ghazal, sous l’égide de la Fondation de France, s’engage à promouvoir l’éducation et la recherche au Liban en attribuant des bourses annuelles pour accompagner et soutenir des lycéens et étudiants libanais brillants et méritants, mais de conditions économiques modestes.
Dans la lignée du travail de son fondateur, Michel Ghazal, elle participe à construire une culture de l’écoute et du dialogue pour surmonter les conflits et les tensions qui traversent la société libanaise.

La fondation Ghazal décerne le Prix de la Paix au Liban 2015 sur scène.


Le Prix de la paix au Liban de la fondation Ghazal a été attribué pour l’année 2015 à l’ONG Arcenciel. Celle-ci agit avec et pour toutes les personnes en difficulté, pour le développement durable de la société.

Presse Arabophone

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Presse Anglophone

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Fondation Ghazal

41 Avenue Charles Floquet
75007 Paris - France
info@fondationghazal.org

Président / fondateur

Michel Ghazal
+33 6 70 80 30 34

Hébergement

www.ovh.com
OVH, 2 rue Kellermann 59100 ROUBAIX

Suivez nous sur :